Une nuit au Petit Moulin

Au printemps j’ai été invitée à passer une nuit dans un charmant petit Hôtel parisien dans le Marais : l’Hôtel du Petit Moulin, j’ai mis du temps à vous partager cette adresse car la nuit que j’ai passé là-bas était pile au moment de mes examens alors que j’avais mille choses à faire et je profite des deux dernières semaines qui me reste de libre pour mettre à jour mon petit blog pour attaquer la rentrée comme il faudra !

Cet écrin de quatre étoiles est caché sous la façade de la plus ancienne boulangerie de Paris, datant de l’époque d’Henri IV. La façade a été rénovée en 1900 et est classée comme Monument Historique ! Avant d’y être invitée j’étais passé nombre de fois devant, dans ce quartier qui m’est si familier sans jamais me rendre compte qu’un hôtel se cachait sous cette devanture … Alors quand je l’ai découvert je ne vous explique ma surprise ! Nous avons eu l’immense chance de passer la nuit dans la chambre 401, sous les combles, une chambre aux tons poudrés comme je les adore, j’étais ravie d’avoir celle-ci que j’avais aperçu sur quelques photos et qui était normalement déjà réservée la nuit où nous devions nous y rendre.

J’ai adoré passé un moment comme suspendu dans le temps dans cet hôtel si apaisant, une véritable parenthèse pour moi ce printemps ! Et qu’il était bon de se trouver à proximité d’un de mes quartiers préférés, à trois minutes à pied se trouvait même mon bar à coiffure préféré dont je vous parle tant depuis quelques temps : 365c ♡ J’étais ravie d’y aller deux jours de suite pour me faire coiffer ! Je vous laisse découvrir en photo cette adresse, en espérant qu’elle vous fera envie !

Merci du fond du coeur à l’hôtel pour cette charmante invitation !

Hôtel du Petit Moulin  
29 Rue de Poitou, 75003 Paris

 

17 réponses
    • Laura
      Laura dit :

      Et bien oui! Et au pire, chacun fait comme il veut ! J’ai eu la chance d’y passer la nuit, en parler est le but du jeu. J’aime les jolies choses et le luxe je ne l’ai jamais caché à personne, alors si on me l’offre il faudrait être fou pour refuser 😉

      Répondre
      • Laura
        Laura dit :

        Ce qui me perturbe quelque peu, c’est lorsque vous dites que pour en arriver là, « vous n’êtes partie de rien » . Veuillez m’en excuser, je suis admirative de votre travail, soit. Mais, pouvez-vous vraiment affirmer que vous n’êtes partie d’effectivement rien ? Avoir un parent qui lui-même travaille dans la photographie lorsque l’on souhaite en faire son métier ou du moins une activité principale dans sa propre carrière professionnelle, cela n’aide-t-il pas, même un peu ? Je ne vous fais aucun reproche. Mais, « partir de rien » , cela a un sens profond et beaucoup plus « tragique » que celui auquel vous accordez. On le sait tous, l’argent fait beaucoup de choses et ouvre de nombreuses portes. Ne serait-ce qu’avoir l’opportunité d’étudier dans une école prestigieuse, ce n’est pas « partir de rien » . Combien de personnes douées et pleines de talent sont malheureusement dans l’incapacité de les concrétiser, justement par faute de moyens ? Nous sommes tous conditionnés, notamment par notre milieu social et il est maintenant inutile de mentionner les études qui révèlent cette terrible et pourtant trop exacte vérité.
        Ne prenez pas mes mots pour une attaque ou je ne sais quoi d’autre, mademoiselle. Encore une fois, vous avez du talent et je vous en félicite. Cela m’attriste simplement de voir autant d’inégalités dans les rues de Paris et du monde entier. Car oui, ceux qui « partent de rien » ont parfois tout fait pour s’en sortir, en vain… Oui, car s’il suffisait de se donner les moyens pour réussir, cela se saurait.

        Bonne continuation à vous, mademoiselle et belle carrière à vous par la suite.

        Cordialement.

        Répondre
        • Laura
          Laura dit :

          Bonsoir Laura,

          Je suis je dois l’avouer assez « triste » de lire un tel commentaire dans la mesure où il est un exemple des méfaits d’internet sur nos perceptions … Je suis de ceux qui pensent qu’on ne peut juger quelqu’un par du virtuel car l’on peut aisément se tromper et c’est ce que vous faites exactement ici.

          Je serai tout d’abord curieuse de lire les lignes que j’aurai écrites en disant « n’étant partie de rien » car je n’ai jamais dit cela, du moins dans le sens où vous l’entendez.

          Savez-vous que mon père n’est pas photographe mais qu’il part chaque matin rejoindre son travail dans l’entreprise qui vous fournit très certainement votre électricité ? La photo est sa passion depuis toujours, il n’a jamais été payé pour quelque photo que ce soit, c’est son hobby il aime cela et ne m’a pistonné en rien du tout si c’est ce que vous tentez d’insinuer. Alors je suis désolée de vous dire que si je tente de percer dans ce milieu c’est grâce à moi même et aux photos que je peux produire et montrer sur internet. J’ai une famille qui se trouve bien loin des milieux artistiques sachez le, pour ce qui est des missions que je peux décrocher grâce à la photo c’est uniquement grâce à moi même et à la persévérance dont je fais preuve dans ce milieu.

          Pour ce qui est de mon opportunité d’étudier dans une école « prestigieuse » sachez que vous n’avez pas à juger quoi que ce soit, le prêt étudiant qui m’a permis d’étudier là-bas ne regarde que moi : je travaille à côté et non tout ne me tombe pas tout cuit dans la bouche comme vous avez l’air de le penser … Sur internet on ne montre que ce que l’on veut, hors j’ai choisi d’articuler mon blog autour des rêveries, ma passion pour la mode et la haute couture implique certes que cet univers se rapproche de la « bourgeoisie et du luxe » je suis attirée par ces éléments mais je suis désolée aussi de vous apprendre que j’ai la valeur des choses et que vous ne savez rien de moi et de ma famille je trouve cela assez déplacé de votre part de vous indigner contre moi car je suis visiblement un parfait exemple d’inégalité.

          Je ne m’étalerai pas plus que je ne l’ai fais, c’est déjà bien assez, d’autant plus que je n’aime pas parler de moi de manière personnelle ici et je suis assez désolée de devoir m’excuser et me justifier d’avoir la vie que j’ai, certes je ne viens pas d’une famille pauvre mais je ne viens pas non plus d’une famille des plus riches qu’il puisse exister : je sais ce qu’est un « découvert autorisé » maintenant si je dois aussi m’excuser d’être née dans un milieu plus aisé qu’un autre je ne l’ai pas choisi et je ne sais plus ou va le monde …

          Je vous souhaite bonne continuation et une bonne soirée. Mais sachez que vous m’avez réellement blessée.

          Répondre
        • Serena
          Serena dit :

          Consternée… Je suis désolée mais je me sens obligée d’intervenir Laura.
          Je connais bien Laura depuis ses débuts, ça me désole que des personnes puissent penser comme cela et quand bien même : quel est l’intérêt de poster cela si ce n’est faire du mal et se faire remarquer…
          Laura, c’est l’avenue des rêveries un monde où il fait toujours jour, où l’on s’évade du quotidien. Une personne humble qui aime les jolies choses et qui se les fait offrir car elle le mérite ! Tout cela c’est du travail, travail acharné, ce dur labeur du matin au soir et des nuits à penser à créer …
          Tu n’as pas à te justifier, on sait que oui, tu es partie de rien et que tout ça tu l’as construit seule. J’espère du fond du cœur que plus tard tu pourras t’offrir des vêtement de luxe car tu le mérites et tu resteras toujours la même !! <3

          Répondre
  1. une admiratrice
    une admiratrice dit :

    Cette hôtel est sublime! Je le garde sous le coude au cas ou ju ai envie d’aller sur Paris! Tes photos sont sublimes et j’adore la coiffure!

    Répondre
  2. Et si Welinty
    Et si Welinty dit :

    Cette article est une vraie cage à rêveries. Un petit bout de bonheur et de tranquillité. Je crois que je rêve d’avoir une chambre comme celle-ci ponctuée de mes chères palettes Chanel, de mes bijoux de perles et de toutes ces douceurs luxueuses 🙂

    Je t’embrasse

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *